La philosophie du peintre de figurines : l’analyse.

Session philosophique.

Le peintre est une personne complexe à comprendre. Tel l’homme de Neandertal, il suscite beaucoup d’attention. La philosophie du peintre se résume simplement: acheter, peindre, collectionner.

Le peintre est un consommateur hors pair. Il achète, stocke, revend parfois, achète toujours. Tout comme moi, le peintre prend conscience qu’il est lui aussi victime de la société de consommation dès lors qu’il range son atelier. Il est comparable au collectionneur lambda, il achète, déballe, analyse… Range… Entasse. Mais il se rassure: « un jour, je le peindrai. » Il le crie sur les toits, il le sait, il s’en persuade, mais il a tort.

Alors ce peintre, aussi caricaturé soit-il, vous l’aurez deviné, s’apparente à moi. Mais je sais que vous, derrière vos écrans, une fois après avoir lu cet article, vous vous lèverez innocemment, vous vous dirigerez vers votre établi, et vous regarderez avec attention tout ce qu’il y a dessus. C’est à ce moment précisément que vous prendrez conscience de votre folie destructrice qui vous pousse, malgré vous ou non, à acheter une figurine dès lors que vous entrez dans un magasin.

La morale de l’histoire ? Ne jamais ranger votre établi.

Lafaf75

7 Comments

  1. Ca me resssemble bien ca, sauf qu’en plus ayant été joueur, c’est pire, j’ai 10.000 points dans plusieurs de mes armees, et la aussi, je le dis et je le repete, un jour elles seront peintes ! (qui a dit « ou pas ! » ? ). Je découvre qu’un peintre en fig peut aussi etre philosophe, je suis impressionné !

  2. C’est bien de faire ce genre d’article pour ouvrir la discussion 🙂
    Personnellement, je trouve qu’il faut que tu fasses respirer tes figurines en les dégrappant et en ouvrant plusieurs boîtes à rabiot, en les mélangeant. Comme ça, quand tu n’as pas trop d’inspiration, que tu veut monter un beau projet, tu fouilles dedans, tu trouveras plus facilement des idées de cette manière qu’en regardant des cartons. Ca rappelle l’époque où enfant on « grattait » dans notre coffre à jouet. Et même si c’est plus compliqué de monter une fig en retrouvant tous ses éléments dans la boîte à rabiot, bein ça ne prend pas non plus un max de temps. La boîte à rabiot est le coffre fort humaniste du figuriniste, là où les gens piochent, là où peut comparer les figurines entre elles pour savoir direct laquelle on préfère.

    C’est juste ma vision de la chose, je ne veut pas l’imposer, mais le peintre philosophe ne doit pas à mon goût regarder avec regret ses achats compulsifs. Ce ne pas totalement notre faute, on est des êtres déterminés, nos passions nous poussent à acheter, et il faut dire que les commercants de la figurine savent s’y prendre, les boîtes sont tellement belles, tellement attirantes.

    Bonne peinture 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *