Aaaaah Citadel ressort sa gamme !

Bonjour,

Une info de la plus haute importance nous est parvenue ce matin. Pour nous, peintres, sculpteurs, joueurs, c’est la révolution. Vous chérissiez vos petits pots de peinture, allant du Bleached Bone au Scorched Brown, du Chaos Black au Space Wolf Grey et autres joyeusetés… Cette époque est révolue. Après avoir sortie il y a deux ans la gamme Foundation et les Washes (lavis), Games Workshop ressort l’intégralité de sa gamme. Et oui, tous les noms sont à réapprendre…

145. C’est le nombre de pots qui constituera cette nouvelle gamme, et non des moindres. 7 catégories pour les divisées toutes. Un vrai casse-tête que nous offre Games Workshop, pour nous, les anciens figurinistes.

Nous avons donc 7 classes de peinture :

La Citadel Base. Pour faire simple, c’est la gamme Foundation (= fortement chargée en pigment et donc plus couvrante), en BEAUCOUP plus fournie. 34 références pour le bousin.

La Citadel Shade sont les descendants des lavis. On oublie donc les encres toujours. Les lavis font le bonheur des joueurs. On sait maintenant pourquoi Citadel a étendu sa gamme à 12 références.

La Citadel Layer est constituée de 70 pots, qui en réalité correspondent aux pots « normaux », de base quoi. Que de nouveaux noms… Non non ça n’est pas une blague, même le Chaos Black ne s’appelle plus ainsi (il restera à jamais gravé dans ma mémoire…). Heureusement Games Workshop a prévu le coup avec son « tableau des correspondances« , pratique, mais bien chiant.

La Citadel Dry était jusqu’alors inconnue au bataillon. Cette nouvelle référence serait encore plus épaisse que les Foundation et serait parfaite le brossage à sec. Très sceptique, surtout lorsque l’on pense à nos pinceaux, qui doivent en prendre à coup. Mais intriguant, donc possibilité de review !

La Citadel Glaze pourrait être une arnaque. En réalité, elles sont très proche de la gamme Citadel Shade. Cependant, celle-ci apparaît plus comme étant une encre très diluée, des glacis préparés, « pour enrichir notre peinture » (dixit GW). 4 pots, pour tester le consommateur d’après moi. Une gamme qui risque fort de valser.

La Citadel Texture, mais qu’est-ce donc ? Là, on touche un point. Elle aurait été produite dans le but de pouvoir texturer directement nos socles. Sceptique encore une fois, surtout lorsque l’on connaît les autres marques qui proposent d’énormes pots, un seul suffisant pour faire plusieurs armées. Bon, à voir, une fois de plus !

La Citadel Technical n’a rien de nouveau si ce n’est son nom. Elle rassemble uniquement les pots qui ne sont pas des pots de peinture. À savoir le vernis, la Liquid Green Stuff (testée pour vous), etc.

Bien évidemment, GW a prévu la mallette (et le prix) qui va avec ! Un livre sur la peinture de figurines, incluant un DVD, va également être sorti. Rien de folichon d’après moi, face à l’incontestable qualité du Grand Livre de la Figurine.

Verdict ? Une gamme qui s’adresse au public joueurs principalement. Avec la démocratisation des lavis, des peintures texturées et ces nouveaux noms tournés 100% vers le jeu Warhammer et 40k, le joueur ne pourra jamais sa tromper de couleur. Et les vendeurs en seront ravis… Souvenez-vous du fameux « Prenez du Goblin Green pour vos Orks, c’est largement suffisant ».

De multiples reviews une fois ma commande réceptionnée ! 😀
Lafaf75

 

Infos utiles :

Une vidéo made in GW (privée, normalement haha)

Date de sortie : 7 avril 2012

Le tableau des correspondances avec l’ancienne gamme

2 Comments

  1. Pingback : Nouvelles Peintures Games Workshop

  2. Pingback : La nouvelle gamme Citadelle : une analyse complète. « lafaf75

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *