Par où commencer pour peindre une armée ?

Mon petit cousin ayant décidé de se lancer dans la figurine, j’ai décidé de lui faire un petit résumé de ce qui me paraissait indispensable à avoir pour bien commencer, en ce qui concerne la peinture d’armée en tout cas. A cette occasion, j’ai décidé de vous faire partager ce poste, retravaillé évidemment !

Les lavis
Ils ont été créé pour remplacer les encres. Ils permettent de faciliter le travail des ombres, des nuances, etc. Plus besoin de faire la dilution soit même, pour les peintres du dimanche du moins ! Utile mais pas indispensable quand on a l’habitude d’avoir un pinceau entre les doigts. Il faut noter qu’il est malgré tout nécessaire de légèrement les diluer, auquel cas ils font un petit effet brillant sur la figurine.

La boîte de base
Tout dépend de l’armée que l’on compte faire, du choix des couleurs, de ce qui plait et inspire, etc. Une fois que le schéma de l’armée est fixé, vous pouvez vérifier les couleurs présentes dans la boîte. S’il y a une majorité de peintures dans la boîte, alors pourquoi pas. Sinon c’est une perte d’argent.

Les bombes de peinture
Elles sont indispensables pour peindre, ou presque (je ne rentrerai pas dans les détails ici). Pour de l’armée, la pensée commune veut que l’on utilise une bombe de sous-couche noire, surtout pour les débutants. Pourquoi ? Tout simplement parce que les parties que l’on oublie ou sur lesquelles le travail est moins poussé, sera moins visible. Pour l’application de celle-ci, il faut la vaporiser à environ 20cm de la figurine, par petites pressions et non en maintenant une pression constante avec son doigt qui reste appuyé. Secouer, environ 30 secondes avant de la pulvériser. Il faut que la couche soit uniforme, pas épaisse mais assez pour que l’on ne voit plus le plastique/la résine.

Noir ou blanc ?
Ambiance glauque, couleurs sombres, peinture d’armée : je conseille le noir.
Pour les couleurs vives, claires, la peinture de héros sur lesquels on souhaite avoir quelque chose de vraiment travaillé : je privilégie la blanche.

L’utilité du pistolet à peintre
C’est l’équivalent d’une bombe de peinture, en plus long à utiliser et plus difficile à maîtriser. Disons qu’il est « avantageux » (et encore le propulseur coûte aussi cher qu’une bombe et se vide plus rapidement) lorsque l’on a une armée assez uniforme du type Space Marines.
Il faut éviter au maximum d’utiliser la bombe de peinture dans un endroit renfermé ou chez soit. Privilégier le balcon (ou la fenêtre dans le pire des cas) ou le hall d’entrée. Enfin tout est précisé sur la notice.

Les pinceaux
– pinceaux brossage : pour la technique de peinture du brossage à sec. Franchement pas indispensable d’acheter un pinceau pour ça. Autant en utiliser un pinceau déjà âbimé, que ce soit celui que vous utilisiez à la maternelle ou au collège, en général nous avons tous ça quelque part !
– pinceaux pointillé : aide à faire la rouille, les salissures. Encore une fois utile uniquement si l’on ne sait pas le faire avec un pinceau normal. Ils sont spécialement fait pour ça car les poils sont collés de façon à rendre les tapotements plus efficaces. Pour faire simple, la peinture est mise plus aléatoire qu’avec un pinceau normal.
– le conseil du jour : TOUT SAUF GAMES WORKSHOP. Les pinceaux s’usent beaucoup trop rapidement, en moyenne un mois. Si vous pensez pouvoir faire attention à votre pinceau (ne pas le tremper jusqu’en haut dans le pot de peinture à chaque fois que vous en prenez sur votre pinceau, bien le rincer après chaque utilisation, par exemple), je vous conseille la gamme de pinceau Raphaël, plus chère mais vraiment mieux. Pour débuter le pinceau 0 de la série 8404 est très bien. Le 3 est bien pour les grosses surfaces et le 3/0 pour les détails. Si vous être assez agile avec votre pinceau, vous n’aurez pas besoin du dernier pinceau dont je vous ai parlé, le 0 étant largement suffisant.
Vous pouvez les trouver, entre autre, sur ce site

Les outils Citadel
Dans les bons magasins, on trouve l’essentiel, et moins cher.
– pince coupante
– X-acto (cuter plus précis)
– papier de verre 600 (pour retirer les lignes de moulage de façon définitive)
– Colle PVA blanche à Bois. Celle GW pourquoi pas. Mais elle est plus chère que la normale.
– Colle plastique : Il y a une colle UHU qui est très bien (rouge)
– Colle métale : la GW est très bien mais assez chère et sèche vite.

Se renseigner/apprendre
– le DVD de Jérémie Bonamant Téboul sur peindre des figurines (mais peut être plus en stock mais dispo en free download, il précise dans le dvd que ça ne le dérange pas)
Le Grand Livre de la Peinture sur Figurine
DVD peindre des figurines vol.1

Je mettrai cet article à jour dès que j’aurai d’autres idées,
Si vous avez des suggestions, évidemment, n’hésitez pas !

LaFaf75

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *